Adresse : 2 Rue des Frères Floch
29530 Plonévez-du-Faou
contact@utlcentrefinistere.bzh
Téléphone : 07 69 36 58 73

Etre sonneur aujourd'hui

Description

 

Y. Le Meur invite les participants  à une découverte de ce personnage singulier et incongru qu’est au XXIème siècle un sonneur de couple, cet inconnu.

Dans un premier temps, il proposera une «  introduction »  à la connaissance du sonneur (au cours du temps) : ses formes d’expression, ses occasions de jouer, la composition de son répertoire. En somme, sa vie et sa façon d’être.

Dans un deuxième temps (après l’entracte), il s’attachera à répondre, ingénument d’abord, profondément ensuite,  à la question : « Comment peut-on être sonneur ? »

La conférence sera ponctuée de projections audio-visuelles et d’exécutions commentées de morceaux musicaux illustrant le propos. Seront mises à profit des parties éclairantes du film « Kalon Dardoup », et la base de données documentaire numérisée du « Webdoc Dardoup ».

Pour illustrer la démarche de création et d’élaboration par le sonneur d’une musique bretonne aussi authentique que nouvelle, sera projeté le tout nouveau clip musical de la chanson Pouchi Poucha (pendant féminin et tendre de « Pardon Speied »). Récemment  écrite par Y. Le Meur, cette romance et chantée par la jeune Ambre Thiémé, accompagnée d’une musique originale magnifiquement orchestrée par le virtuose Konogan an Habask.  [Clip accessible sur You tube par mot-clé : Pouchi Poucha You tube]. Aussi bien, on dansera la gavotte à la fin. Qui sait ?

Yann Le Meur est l’auteur d’un récit, « Sonneur », que Coop Breizh vient de rééditer en poche.

_____________________________________________________________________________________

Yann Le Meur, natif de Châteauneuf-du-Faou, est écrivain et sonneur. Ancien champion de Bretagne de biniou-bombarde avec Michel Toutous, il a aussi publié « Sonneur » et « Les Ironies du destin », récits édités chez Coop Breizh. Co-fondateur des Despunerien bro Dardoup et du journal en breton parlé « Kazetenn ar Menez, on lui doit aussi la réalisation, avec son fils Goulc’hen, du film « Kalon Dardoup » et du WEBDOC « Dardoup ». Il vit et travaille à Rennes.
 

 Après la conférence de Yann Le Meur...

 La prestation de Yann LE MEUR de ce mardi du 27 septembre ne peut pas s’appeler une "conférence" au même titre que les interventions des invités habituels de l'UTL.

Cette rencontre a été très écoutée, ce qui est naturel, car Yann Le Meur est un musicien qui pratique les instruments bretons, bombardes, cornemuses (biniou),etc……… et autres. Il écrit aussi pour faire partager aux lecteurs son intérêt et même sa passion pour la musique bretonne .

Les informations pour apprendre à mieux connaître cette musique traditionnelle Bretonne si particulière, Yann Le Meur est idéal pour cela.

Pour son exposé, Yann fait un peu de géographie : certains ne connaissent pas spécialement « Le Pays Dardoup » c‘est à dire Châteuneuf du Faou et ses environs.

Même le célèbre peintre Sérusier, devenu « châteauneuvien, a contribué à faire connaître cette région, car un grand nombre de ses toiles illustrent Châteauneuf et ses environs...

Yann le Meur a beaucoup lu et écouté toutes ces personnes qui ont écrit et raconté l’histoire de la culture musicale de Châteauneuf et des sonneurs. Il a cité certains de ses aînés qui ont contribué à faire connaître tout cela : Hervé Irvoas, Yann Moulin, George Le Meur.

Être sonneur aujourd’hui ? qui est-il ? quand il est sonneur, il le devient "dans tous ses états", un passionné, un "passeur" qui partage sa passion : L’histoire culturelle bretonne de Châteauneuf du Faou au 20ème siècle est attachée à sa culture musicale.

Cette histoire est contée en breton de Châteauneuf par les uns et les d’autres qui évoquent leurs souvenirs. Il faut dire que tout événement social, amical ou familial était accompagné par la musique : foires, marchés, mariages, fêtes, etc ... toujours un "sonneur" était présent : il chantait et jouait de la bombarde pour célébrer ce moment. De nombreuses personnes se mettaient à danser… Impossible de résister !

Certains ont gardé les témoignages de ces moments : articles, photos, etc … une photo conservée montre une foule immense au pardon de Châteauneuf en 1907 !!!

Après l’évocation de cette culture musicale bretonne ancienne, Yann va bien nous expliquer ce qu'est « être sonneur » depuis les années 50 jusqu'à nos jours. Les musiciens ont le choix : la bombarde, le biniou, la cornemuse avec les différences de sons de ces instruments de la même famille. Par exemple un biniou avec une anche en cuir donne un son aigrelet, la cornemuse classique est plus grande… De plus en plus, les musiciens continuent de vouloir améliorer les prestations musicales : se sont formé des duos de musiciens, des groupes plus ou moins fournis, des bagadou : le « pen-sonneur » est le chef d’orchestre dans un bagad…

C’est aussi à cette période que les musiciens bretons, ajoutent parfois des instruments de musique non bretons. Alan Stivell mélange avec talent ces instruments bretons ou non !

Des groupes se forment avec souvent chanteurs et chanteuses. Dans les années 70, il y a nombreuses créations de groupes, et ils sont très demandés pour animer des fêtes d’associations comme les fêtes privées, mariages et autres … Ces Cercles Celtiques connaissent un grand succès à cette période, sans référence politique, ce qui est apprécié par tous.

Pour terminer cette « conférence » Yann nous joue de la musique … et permet aux amateurs de danser une gavotte … Quelle belle conclusion !

Détail
Thème
Musique
Conférencier
Yann LE MEUR
Prix
Gratuit pour les adhérents
Date
27/09/2022 14h00
Lieu
Châteauneuf du Faou
Durée
02h00
Référent
Annick LE BRIS
Nombre de place
150