Adresse : 2 Rue des Frères Floch
29530 Plonévez du Faou
contact@utlcentrefinistere.bzh
Téléphone : 07 69 36 58 73

La petite histoire de la comédie musicale

Description

Conférence présentée par Guillaume KOSMICKI Professeur de musique.

La comédie musicale est l’apport majeur des États-Unis à l’histoire mondiale de la musique scénique. Petite fille de l’opéra et descendante directe de l’opérette, elle est à l’image de l’idéal du melting-pot américain : un brassage réussi mêlant comédie, théâtre parlé, divertissement, critique sociale, humour, légèreté, danse et musique populaire (chanson, jazz puis rock). La comédie musicale apparaît à New York dans le quartier de Broadway au tournant du XXe siècle. Sa diffusion repose sur des théâtres et des entrepreneurs privés, d’où une notion de rentabilité immédiate, qui favorise l’écriture de pièces parfois sans grande consistance dramatique, mais n’empêche aucunement le développement d’ouvrages de grande valeur. Au cours de son évolution, la comédie musicale s’est souvent mariée au cinéma, un art qui a adapté et même parfois créé des œuvres originales.

Cette conférence pose les jalons historiques de ce genre et s’arrête sur certains noms incontournables (Irving Berlin, Jerome Kern, George Gershwin, Kurt Weill, Leonard Bernstein, Stephen Sondheim...) et quelques pièces emblématiques dont Show Boat,Top Hat, West Side Story, Sweeney Toddou encore Hair.

 

Après la conférence de Guillaume KOSMICKI

Pour commencer Guillaume Kosmicki nous a rappelé ce qu’est une comédie musicale, avant d’en tracer la petite histoire . Ce genre musical, très précis, a ses codes, qui ont été modifiés dans le temps et en fonction des moments historiques, selon les divers pays… et selon aussi les modes de vie qui ont changé régulièrement, comme pour tout...musique, peinture, ou les arts en général.

Pour cette présentation G. Kosmicki a bien sur insisté sur les origines de ces comédies ; et c’est aux États Unis que ce genre musical s’est créé… l’Angleterre, l’Allemagne et la France ont suivi…

En 1927 le cinéma devient parlant… six ans plus tard : création du film : "Le chanteur du jazz".

Pendant ce même temps, de nombreux dessins animés connaissent un grand succès ; les réalisateurs de comédies musicales, comprennent bien vite que ce spectacle doit être vivant, donc doit être sur scène avec justement ces acteurs qui savent tout faire : dès que ce genre de musique existe, très vite, les interprètes deviennent tout à la fois : acteurs, danseurs et chanteurs et il le faut ! par(exemple : Fred Astaire est très vite une vedette.

Ces divertissements arrivent au bon moment pour faire oublier un peu les difficultés sociales, la crise économique, etc .....Ces nouveaux spectacles changent aussi des anciens tels que l’Opéra ou les opérettes. Dans ces nouvelles créations, se mêlent des musiques nouvelles, des genres nouveaux… et puis aussi ailleurs qu’aux États Unis, d’autres pays vont suivre : Londres ou Paris… Dans les grandes villes, des quartiers deviennent réservés aux théâtres qui présentent ces spectacles. À New-York, par exemple, Broadway devient une avenue entièrement consacrée aux spectacles principalement musicaux.

Les années passent et les créations musicales sont de plus en plus nombreuses, surtout aux U.S.A. Les auteurs de ces spectacles, souvent se moquent des gens riches et chics, qui vont aux courses…Parfois les dialoguistes utilisent l’argot, parfois même grossier…pour se moquer,des riches, des lords ; En 1956, la création de My Fair Lady, avec Audrey Hepburn est un immense succès.

Après s’être moqué des noirs, les musiciens les imitent...( les noirs se moquent aussi des blancs!). Le jazz, cette musique est de plus en plus présente et devient une culture commune !

Les comédies musicales adoptent aussi des sujets de vaudevilles, comme avec les Frères Marx.

Certains spectacles, se réadaptent et deviennent des films, comme Singing in the rain par exemple.

Le cinéma parlant est arrivé (1927). Tous les spectacles montrent la misère ; ex : Porgy and Bess de Gerschwin, créé à Broadway. C’est bien cette rue où tout se joue ; tous les nouveaux auteurs commencent à se faire connaître. Ces nouvelles créations causent la fermeture de nombreux théâtres. C’est vraiment l’âge d’or de la comédie musicale ! Beaucoup d’argent y est consacré. La musique noire traditionnelle se mêle à la musique plus classique : par ex. Old man river devient un classique.

La grande crise économique de 1929 touche tous les pays, y compris en Europe. Cela contribue à créer nombreuses difficultés pour les créateurs et aussi pour les spectacles qui en découlent.

En même temps certains cherchent à oublier la crise ; des créations voient le jour avec des danses, des claquettes, des chansons…

Après la guerre, l’Europe, en général, reçoit la culture Américaine. Celle-ci va influencer ces pays qui ont sans doute, besoin de retrouver un peu de joie et d’insouciance : Fred Astaire ou Gene Kelly, Un Américain à Paris , Chantons sous la pluie… , ces acteurs et ces films sont des succès !!!

Quelques années plus tard, en 1961, West Side story est un succès mondial, énorme. Cette comédie musicale, puis filmée, est reconnue comme un chef-doeuvre.

Après quelques années, la comédie musicale décline petit à petit. C’est alors l’arrivée d’une autre musique : les Beatles, d’autres groupes, chanteurs nouveaux, musiques nouvelles.

Mais à la même époque, pourtant, en France, 2 réalisations de Jacques Demy connaissent un immense succès: En 1964 : Les parapluies de Cherbourg et en 1966-67 : Les demoiselles de Rochefort.

Mais dans le domaine artistique, tout étant un éternel recommencement, nous reverrons peut-être d’autres Comédies musicales revisitées !!!

Détail
Thème
Musique
Conférencier
Guillaume KOSMICKI
Prix
Gratuit pour les adhérents
Date
07/06/2022 14h00
Lieu
Plonévez du Faou - Espace Ar Veilh
Durée
02h00
Nombre de place
150